MODALITÉS DÉFINITIVES MOBILITÉ INTERNATIONALE 2018-19


Vous l'avez remarqué si vous avez candidaté pour une mobilité simple en 2018-2019, le service des Affaires Internationales a rencontré de grandes difficultés qui ont mené à un désordre complexe !

Que s'est-il passé ?

À l'origine du problème, il faut mettre en lumière la mise en place d'un nouveau système d'affectations, qui avait été pensé par l'ancien directeur des AI, mais dont le fonctionnement n'était manifestement pas suffisamment opérationnel. Ce système consistait à éviter aux étudiants de se présenter lors d'une convocation et à affecter une destination aux candidats en fonction de leur classement, directement par envoi d'un mail. Ce nouveau système d'affectation a finalement eu pour conséquence dramatique de générer un classement erroné, ou la pondération entre le niveau de L1 et le test de langue n'était pas conforme.

A cela s'est ajouté le fait qu'un cas de fraude sensiblement généralisée a été décelé concernant le test de langue d'Anglais. Face à cette situation d'injustice, Paris-Dauphine ainsi que les élus étudiants ont reçu de très nombreuses revendications, allant parfois jusqu'à menacer l'Université d'un recours auprès des tribunaux compétents pour fraude aggravée. Dans ces conditions et face à ces irrégularités, il était impossible pour Paris-Dauphine de maintenir les affections en l'état.

Quel a été le rôle d'Esprit Dauphine ?

Dès les premières revendications et le constat d'irrégularités, nous nous sommes saisis du problème en travaillant main dans la main avec le vice-président des Affaires Internationale, la vice-présidente de la Formation et de la Vie Etudiante, et le directeur du département LSO. Notre rôle a consisté à accompagner les étudiants, les informer un maximum, et servir également de médiateur auprès l'administration pour trouver la solution la plus équitable pour tous et la plus juste. Cela n'a pas été facile en raison de la complexité de la situation et du niveau de désordre dans lequel le service des AI était arrivé.

Qu'en est-il pour la suite ?

Nous avons demandé la création d'un commission dédiée à la question des affections en mobilité simple, de son mode de fonctionnement et de ses modalités, afin de se prémunir d'une telle situation pour les années futures. Le travail que nous fournirons au sein de cette commission sera appuyée par vos suggestions et vos revendications que nous récolterons à travers une consultation.

Vous êtes candidat en mobilité pour 2018-19 et vous êtes perdu(e)s ? Respirez et concentrez vous, voici les modalités DÉFINITIVES pour les affectations, zone par zone.

#mobilité #mobilitéinternationale #erasmus #affairesinternationales

280 vues

ESPRIT DAUPHINE - Bureau C421

1 place du Maréchal de Lattre de Tassigny - 75775 PARIS Cedex 16

contact@espritdauphine.fr  |  www.espritdauphine.fr 

© Esprit Dauphine 2016 - Tous droits réservés.