Conseil MSO du 28.03.2019


Othilie - Chjara - Lucas

Mardi a eu lieu le conseil MSO de mars. Vous trouverez ici un compte rendu détaillé de ce conseil, en rappelant que les éléments votés en conseils de département sont soumis à l’approbation des conseils centraux.

Vos élus sont à votre disposition pour répondre à vos questions, entendre vos réclamations, ou bien prendre en compte vos idées.

Vous pouvez nous contacter par le biais de la page Esprit Dauphine, ou bien par mail : contact@espritdauphine.fr.

Le PV de la séance du 19 février 2019 a été approuvé sans opposition ou abstention.

1. Projet de création du Parcours Aide à la Décision et Évaluation des Politiques Publiques (ADEPP) du Master Affaires internationales et développement (Campus Franco- sénégalais).


Le Sénégal s’étant lancé dans une politique de développement accéléré, il s’agit d’aider les sénégalais a définir un projet et à les évaluer. le gouvernement s’est d’abord adressé à l’ENSAE de Dakar, “fille” de l’ENSAE française, et ils se sont adressé à nous pour participer à ce projet d’Aide à la Décision et Évaluation des Politiques Publiques (ADEPP). Le projet s’est créé dans le contexte d’un campus franco-sénégalais à Dakar, Dauphine est présélectionnée, si la sélection définitive est accordée, le master entre dans le campus.

Dauphine est investi dans ce projet avec l’IRD, l’ENSAE. les soutiens et partenariats seront donc tripartites. Le projet est intéressant car concorde avec le Master Affaires internationales et développement, la volonté de Dauphine de développement en Afrique. le projet est plutôt économique, statistique mais associe des sociologues aussi. Le projet n’implique pas un engagement très lourd pour dauphine, car la majorité des profs seront des professeurs de l’ENSAE ou d’institutions sénégalaise. Ce peut être appelé à se développer avec les différents accords ou implantations que Dauphine peut avoir et avec la Mention AID sous forme de stages, voyages, semestres passés là-bas. Ici le projet concerne seulement une création de M2 pour l’instant.

Ce projet a été voté à l’unanimité.

2. Point d’information Campagne de candidatures 2019-2020.

Toutes les formations ont reçu leurs candidatures, mis à part les master de droit en formation initiale. Dauphine enregistre 17200 candidatures en session 1. On note un tassement du nombre de candidature en M2 et augmentation des candidatures en M1, en effet on note un nombre très important de candidatures en M1. Il a été rappelé que les professeurs évaluent les dossiers selon les notes, activités-extra scolaires, projet professionnel, lettre de motivation et expérience professionnelle.

En M2, les master les plus demandés sont cette année le BIM , Asset Management, MIB, ingénierie économique et financière ainsi que Management du luxe

En M1, ce sont Marketing et stratégie (1700 demandes environ), Finance (environ 1400), Management et organisation (environ 1350, et Il y a très peu de places pour chaque filière en Management, environ 30 par parcours), AID et enfin Économie et finance.

Concernant les problèmes que chacun pourrait rencontrer au niveau des candidatures en master, nous rappelons la création d’un groupe Facebook « Esprit Dauphine – Admissions M1 Dauphine 2019-2020 », n’hésitez pas à rejoindre le groupe si vous avez une question, l’équipe fera en sorte d’y répondre et de vous aider dans vos démarches.

Des retours d’expérience seront à faire de la part des étudiants, notamment sur le ressenti de la vidéo. Un travail avec l’équipe multimédia va certainement être mis en place pour les prochaines vagues de candidature concernant cette vidéo (tutoriel, formation pour rassurer/aider les étudiant), l’administration veut aussi développer l’aide pour les entretiens oraux.

3. Constitution d’un Groupe de travail “langues”

L’objectif est ici de recenser toutes les données concernant l’offre de formation en langue au sein du département MSO. Il y a un souhait des profs de langues de valoriser leur métier, sur un point de vue technique mais aussi de civilisation, et d’autre part des étudiants d’avoir des groupes de niveaux, les langues de leur choix, des langues nouvelles, langues rares. Dans ce contexte aujourd'hui, le but est de voir les cours que l’on a, comment ils sont organisés, de les comparer avec ceux d’autres institutions et enfin de trouver des solutions viables. Le groupe de travail a pour but de débattre de ces questions-là.

Le conseil sera composé de un membre de chaque syndicat étudiant, 3 linguistes représentant l’anglais, l’espagnol et l’allemand, des enseignant dans différentes mentions du département MSO, un responsable de mention ainsi un professeur de langue du conseil MSO.

2 questions diverses ont été abordées lors du conseil.

- Le groupe Contrôle des connaissances va certainement être réformé

- Information quant à la réforme de l’apprentissage. Jusqu’à présent la région décidait du nombre d’apprentis dans sa juridiction, donc quand une école souhaitait ouvrir une FA, on devait faire un dossier de demande. il y avait des quotas en fonction du budget de la région. Ensuite le rôle des universités ou CFA était d’aller voir les entreprises, en leur demandant en financer sur la base du prix affiché (12M€ l’année dernière). La loi dit que ce dorénavant sont les branches professionnelles qui décident du coût, et ensuite des organismes publics collectent auprès des entreprises les taxes d’apprentissage. La volonté est de redonner des moyens aux formations de style lycée professionnels ou BTS, donc peut être moyens inférieurs pour les supérieur .. Donc aujourd'hui c’est le un “coût contrat” qui en moyenne est équivalent à ce que l’on percevait donc « plus de peur que de mal ». la loi prévoit une minoration si l'établissement reçoit des fonds publics, ce qui est le cas de Dauphine donc nous aurons plus d’informations dans un futur proche.

#MIDO

140 vues

ESPRIT DAUPHINE - Bureau C213

1 place du Maréchal de Lattre de Tassigny - 75775 PARIS Cedex 16

contact@espritdauphine.fr  |  www.espritdauphine.fr 

© Esprit Dauphine 2016 - Tous droits réservés.